×
Accueil Actualités Démarchage : comment éviter les arnaques !

Démarchage : comment éviter les arnaques !

Malgré les listes rouges des opérateurs de téléphonie ou le service Bloctel mis en place par l'Etat, nous sommes tous régulièrement sollicités au téléphone ou à domicile par des entreprises qui nous proposent de faire des travaux de rénovation énergétique, des audits de notre maison ou d'installer des énergies renouvelables.

Même si les gains énergétiques promis et les rendements espérés peuvent paraitre alléchants, la méfiance doit être de mise et il convient de procéder à une analyse méticuleuse des offres avant de signer.

Voici donc quelques conseils pratiques pour éviter de se faire avoir...

 

1- Vérifiez la réalité de l'entreprise qui vous a contacté

Bien souvent, les entreprises qui démarchent par téléphone se réclament d'organismes publics (ADEME, Ministère de la transition écologique, Direction générale de l'énergie et du climat, etc.), voire de collectivités locales (Conseil Régional ou départemental). D'une manière générale, les administrations publiques ou les collectivités territoriales ne cautionnent pas de démarches commerciales.

Attention également aux entreprises dont les noms prêtent à confusion avec des organismes officiels (Agence nationale de, Centre national de, Institut français de, etc.).

Afin d'apporter du crédit à leur discours, des entreprises avancent parfois des partenariats avec des acteurs importants du secteur de l'énergie (EDF, Engie, GrDF, Enedis, etc.) ; partenariats qui ne sont pas toujours réels !

Il est donc indispensable de vérifier systématiquement sur internet et auprès des services desquels se revendiquent les entreprises la réalité des arguments avancés. Une recherche rapide sur des sites de vérification en ligne (société.com, kompass.com, etc.) et dans les moteurs de recherche permet d'avoir une meilleure connaissance de l'entreprise (taille, situation financière, objet commercial, etc.) et de son activité.

N'hésitez pas à appeler les services ou organismes dont elles revendiquent les partenariats ou le soutien pour vous assurer de la véracité des dires.

Enfin, vérifiez systématiquement que l'entreprise est bien titulaire des qualifications ou des labels de qualité qu'elle affiche. Les sites des organismes délivrant ces qualifications permettent généralement d’effectuer ce type de recherche. Par exemple, la qualification RGE d'une entreprise se vérifie en quelques clics sur le site internet officiel faire.fr (www.faire.fr/trouvez-un-professionnel).

Vous pouvez également demander à ce que l'entreprise vous envoie une copie de ses attestations de qualification et d'assurance.

 

2- Prenez le temps de la réflexion et de la comparaison

Même si l'offre proposée est alléchante et que les délais pour en bénéficier sont courts, ne signez jamais un document d'engagement le jour même.

Demandez que l'entreprise vous remette un document récapitulant sa proposition chiffrée et l'ensemble des conditions de vente. Vous pourrez ainsi procéder à un comparatif avec d'autres professionnels et vous assurez que les promesses (gains énergétiques, rendement de matériel, etc.) ne sont pas fortement exagérées voire farfelues et que les tarifs proposés sont en cohérence avec les pratiques usuelles du secteur.

Assurez-vous également de votre éligibilité aux aides financières et du montant exact auquel vous pouvez prétendre. Certaines entreprises n'hésitent pas à vous faire miroiter des aides financières surévaluées ou qui ne correspondent pas à votre situation (fiscale, familiale, etc.).

Prenez le temps de bien lire dans son intégralité le document contractuel que l'entreprise souhaite vous faire signer. Vérifiez s'il s'agit d'un devis ou d'un bon de commande et si une offre de financement est liée au service/matériel proposé. Vérifiez que tous les éléments contractuels sont bien stipulés (description détaillée du service ou du matériel, délais de livraison, garanties, modalités de paiement, modalités de recours, prix TTC, etc.) et exigez la remise du document avant signature. Contrôlez enfin la présence d'un bordereau de rétractation.

Enfin, sachez que le professionnel ne peut exiger une contrepartie financière avant un délai de 7 jours. Cette contrepartie peut prendre la forme d'un chèque d'acompte, de remise d'espèce ou d'un RIB.

Vous pouvez contacter votre conseiller REGENERO pour obtenir une aide et des conseils pour procéder à ces vérifications.

 

3- Faites respecter vos droits

Vous venez de signer un contrat mais vous le regrettez déjà ??? Pas de panique, vous avez 14 jours pour vous rétracter sans justification.

Lorsqu'il s'agit d'un démarchage à domicile, ce délai court à compter de la signature du contrat.

Si vous avez souhaité expressément que les travaux commencent avant la fin du délai et que finalement vous changez d'avis, vous devrez indemniser le professionnel mais le lancement des travaux n'annule pas votre droit de rétractation.

En cas de litige avec le professionnel, cherchez avant tout une solution amiable avec lui. Vous pourrez ensuite recourir à un médiateur de la consommation. La démarche est gratuite et chaque professionnel doit faire partie d'un dispositif de médiation.

Si ces démarches ne suffisent pas, vous devrez alors recourir à une procédure judiciaire devant le tribunal d'instance ou de grande instance en fonction des enjeux financiers.

 

4- Faites vous accompagner

Les conseillers REGENERO sont à votre disposition pour vous aider dans votre projet de rénovation de votre logement et dans vos démarches pour le concrétisez. N'hésitez pas, c'est gratuit !

Pour nous contacter : 04 58 57 00 87 - contact@regenero.fr

 

 

Pour aller plus loin, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la répression des fraudes éditent des fiches pratiques consultables ci dessous :

 

 

bigbang communication